Effeuillage et échardage

Début Juillet, je commence l’effeuillage, côté soleil levant (celui qui chauffe le moins) et les vendanges vertes. Avec les petites mains volontaires (et non la machine), j ‘arrache les feuilles et les entre-coeurs en-dessous des grappes. Avec le sécateur, je coupe les grappes en trop. Le tout pour améliorer l’exposition, aérer au maximum les grappes (afin d’éviter l’humidité et ensuite la pourriture) et réguler la charge (maîtriser la répartition des grappes sur le pied).

WP_20160704_07_51_39_Pro

Publicités